Les halles au patrimoine de la ville

30/06/2018

Les nombreux visiteurs ainsi que les habitants qui arpentent les rues et ruelles de ce charmant petit village, un des plus beaux de France, auront probablement remarqué un grand changement au niveau des stands situés juste à l'entrée de Talmont. En effet, les petits magasins fermés par de vieux volets roulants vétustes, ont laissé la place à des halles, laissant apparaître un mur de fond et des piliers en moellons apparents, la toiture quant à elle, ayant été conservée en l'état.

« Depuis l'élection de mon équipe en 2014, je souhaitais ramener ce bâtiment à son origine pour deux raisons », explique le maire Stéphane Loth. « Tout d'abord, mettre en valeur les remparts situés à l'arrière, mais aussi parce que ces halles vont faire partie du patrimoine de Talmont tout comme l'église Sainte Radegonde, la Tour Blanche, les fontaines du Caillaud ou encore le kiosque... Ainsi, les remparts reprennent leur place et cette verrue obstruant la vue sur ces remparts depuis l'entrée du village a disparu ». Ces travaux ont été réalisés à moindre coût en régie municipale par les employés communaux, dont un a été recruté dernièrement. « Une inauguration des Halles de Talmont est prévue courant juin 2018 où une plaque sera apposée », tient à préciser Stéphane Loth.

Samedi dernier, avait lieu l'inauguration des halles de Talmont situées au pied des remparts à l'entrée du village. Cette inauguration s'est déroulée en présence de nombreuses personnalités parmi lesquelles le sénateur Daniel Laurent, Loïc Girard conseiller départemental, Jean-Pierre Tallieu président de la Cara (Communauté d'agglomération de Royan Atlantique) ainsi que de nombreux maires et élus de la région.

Avant de découper le ruban inaugural en compagnie de la nouvelle maire de Mathes, le maire Stéphane Loth a tenu à rappeler l'historique et la raison qui ont amené la municipalité à réaliser cet ouvrage. « Les six boutiques aux volets roulants désuets obstruaient l'ensemble d'un patrimoine inestimable que constituent les remparts situés juste à l'arrière », soulignait l'édile talmonais.

Patrimoine et restauration

Il conclut en rappelant que ces halles feront partie du patrimoine tout comme l'église Sainte-Radegonde, la Tour Blanche, les fontaines du Caillaud ou encore le kiosque. La restauration de ces halles fait partie d'un programme d'aménagement rural et paysager lancé par la municipalité depuis 2014. Un programme qui en rappelle d'autres comme l'espace du jardin du presbytère et son vieux puits du Xe siècle, le réaménagement des emplacements de stationnement pour les personnes à mobilité réduite ou encore le programme de fleurissement du village sur trois ans, pour rappeler à chacun que Talmont est la capitale de la rose trémière.

Un projet à 8000 euros

Tour à tour, l'ensemble des personnalités présentes ont approuvé à l'unanimité la transformation de cet ouvrage réalisé en régie et avec les fonds propres de la commune, pour environ 8 000 euros. Stéphane Loth a ensuite dévoilé la plaque des halles de Talmont avant d'inviter les personnalités à couper le ruban tricolore.